Nous sommes Belges

Home / Nous sommes Belges

NOUS SOMMES BELGES

Il n’est pas difficile d’aimer la Belgique. Par là, nous entendons bien sûr la Belgique des guides de voyage, celle des frites, des schtroumpfs, d’Eddy Merckx et de Magritte. Mais aussi celle qui se cache derrière ses célébrités. Un pays qui, tel un ingénieur industrieux ou un inventeur persévérant, poursuit tranquillement son travail. Sobre, mais solide, sans tapage inutile, mais ni insipide ni monotone. La Suisse caressée par une douce brise parisienne. David parmi les Goliath. Petite, mais agile, modeste, mais source du meilleur. Adorable, mais jamais naïve. Bienvenue en Belgique. Santé. Gezondheid.

La Belgique compte plus de parlements que d’habitants, elle est plus petite qu’un dé à coudre pour lutins en retard de croissance, compte plus de langues officielles que de grandes métropoles et ne marque jamais plus de deux ou trois points au Concours Eurovision de la chanson. Ou à la Coupe d’Europe de football. Ou d’ailleurs dans toute compétition sportive autre que le tennis féminin. Et puis, personne, pas même le Premier Ministre, ne connaît l’hymne national, parce qu’on ne l’apprend plus à l’école.

C’est d’ailleurs incompréhensible, car notre système d’enseignement compte parmi les meilleurs, les plus démocratiques et les plus transparents au monde. Le nec plus ultra. Tout comme les soins de santé, le personnel qualifié, les gémissements sans fin sur la météo, les pralines, les comptes d’épargne bien garnis, les chicons, les produits pharmaceutiques, les pelouses méticuleusement entretenues et les coureurs cyclistes professionnels.

En dépit de son sens de l’absurde, de ses constructions chaotiques et de ses solutions originales, la Belgique avance à grands pas. Quel est ce mystère ?

On pourrait dire que la Belgique a vu le jour simplement parce que l’Allemagne et l’Angleterre avaient besoin d’un endroit où vider leurs querelles sans devoir vraiment se rendre visite mutuellement. Ou parce que les Hollandais ont besoin d’un endroit où faire une halte avant d’aller camper quelque part dans le sud de l’Europe et où donner à boire à leurs enfants lors de leur retour de la Côte d’Azur, avant de regagner La Haye ou Amsterdam.

On pourrait dire encore qu’au fil de l’histoire, la Belgique a été piétinée, urbanisée, forcée à la reddition et gouvernée par quiconque semblait en avoir envie. Ou qui n’en avait pas envie, mais qui se trouvait par hasard dans les parages.

Enfin, on pourrait dire que la Belgique est un petit pays vivant dans l’ombre des grandes puissances européennes et qui, au niveau mondial, se fait toute petite entre le puissant rugissement du moteur V8 américain et le feulement du tigre asiatique.

Bref, on pourrait dire tant de choses. Ce qu’on ne peut pas dire, en revanche, c’est que tout ce qui précède implique que la Belgique ploie aujourd’hui sous le poids de son histoire. Car sa situation est précisément une bénédiction. Compromis entre le tempérament à la scandinave de la Flandre et le charme quasi provençal de la Wallonie, la Belgique allie le meilleur des mondes qui l’entourent, aux confins des cultures germaniques et romanes, de la bière et du vin, du beurre et de l’huile, d’Abba et d’Aznavour. L’humour est importé de Grande-Bretagne, les voitures d’Allemagne – l’inverse eut été surprenant. Anvers abrite un des principaux ports au monde et en même temps une Mecque de la mode. Chaque habitant vit à tout casser à une heure d’un aéroport d’où il peut rallier n’importe quel autre coin de la planète. Mais le plus cocasse dans tout cela, c’est qu’un vrai Belge trouve cela tout à fait normal.

On l’aura compris, aimer la Belgique, c’est très facile. Oui, bien entendu, celle des guides touristiques, celle des frites, des schtroumpfs, d’Eddy Merckx et de Magritte. Mais aussi celle qui se cache derrière ses célébrités. Un pays qui, tel un ingénieur industrieux ou un inventeur persévérant, poursuit tranquillement son travail. Sobre, mais solide, sans tapage inutile, mais ni insipide ni monotone. La Suisse caressée par une douce brise parisienne. David parmi les Goliath. Petite, mais agile, modeste, mais source du meilleur. Adorable, mais jamais naïve. Bienvenue en Belgique. Santé. Gezondheid.

La Belgique, indépendante depuis 1830, compte environ onze millions d’habitants. Le territoire, qui couvre approximativement trente mille kilomètres carrés, est un des plus densément peuplés au monde. La principale ville du pays est Bruxelles, capitale du pays et centre administratif de l’Union européenne. Les trois langues officielles sont le français, le néerlandais et l’allemand, qui côtoient une foule de dialectes et de parlers régionaux. La structure politique est très complexe pour un si petit pays. La Belgique compte six parlements. La capitale (Bruxelles), par exemple, a son propre parlement et l’on y dénombre pas moins de 19 bourgmestres (pour environ un million d’habitants). L’économie repose principalement sur les services et le savoir (73 %). L’industrie s’adjuge environ 24 % du gâteau et l’agriculture, quelque 2 %. La productivité des travailleurs belges est une des plus élevées au monde. Le taux de chômage est relativement bas en raison d’un sens élevé de l’éthique professionnelle. La Belgique figure au premier rang européen en matière de pression fiscale. Cette dernière peut grignoter 65 % des revenus. En Belgique, le coût du salaire horaire peut être de 70 % plus élevé que la moyenne européenne. La séparation entre l’église et l’État est claire. Environ cinquante ans avant notre ère, Jules César disait des Belges qu’ils étaient les plus courageux des peuples de la Gaule. La température moyenne dans le pays est de 11 degrés Celsius.

MADE IN BELGIUM
CRAFTED WITH PASSION
OFFERED WITH LOVE

.full-width-599bd9dd779e2 { min-height:380px; padding:10px 0 10px; margin-bottom:0px; } #background-layer--599bd9dd779e2 { background-image:url(http://www.rainpharma.com/wp-content/uploads/1920x1080_wijzijnvanB2.jpg); background-position:center center; background-repeat:repeat; position: fixed;; } .full-width-599bd9dd779e2 .mk-video-color-mask{ background: rgba(255,255,255,0.01); /* Old browsers */ background: -moz-linear-gradient(top, rgba(255,255,255,0.01) 0%, #000000 100%); /* FF3.6+ */ background: -webkit-gradient(linear, left top, left bottom, color-stop(0%,rgba(255,255,255,0.01)), color-stop(100%,#000000)); /* Chrome,Safari4+ */ background: -webkit-linear-gradient(top, rgba(255,255,255,0.01) 0%,#000000 100%); /* Chrome10+,Safari5.1+ */ background: -o-linear-gradient(top, rgba(255,255,255,0.01) 0%,#000000 100%); /* Opera 11.10+ */ background: -ms-linear-gradient(top, rgba(255,255,255,0.01) 0%,#000000 100%); /* IE10+ */ background: linear-gradient(to bottom, rgba(255,255,255,0.01) 0%,#000000 100%); /* W3C */ filter: progid:DXImageTransform.Microsoft.gradient( startColorstr="rgba(255,255,255,0.01)", endColorstr="#000000",GradientType=0 ); /* IE6-8 */ }